Le Grain de Sénevé
Lettre d'information de la mission au Congo

 

Abonnement au
Grain de Sénevé

 

Accueil Saint Joseph
Maison d'accueil pour les groupes

 

Liens

 

Mentions légales

 

L'Assemblée Générale de Congrégation

Le 11 novembre 2010, -fête de Saint Martin et anniversaire des 80 ans de l’approbation de notre Institut par l’Archevêque de Tours- nous voici toutes réunies à Rochecorbon, pour l’Assemblée Générale de Congrégation, sur le thème : « Croire, aimer, témoigner à la suite de Marie Toublet », en continuité du Chapitre de 2009 : « Puiser à la Source… et fleurir pour le monde ! ». Cette Assemblée Générale se déroule sur 3 jours.

1er jour : Marie TOUBLET, femme de foi : c’est le Père Yvon Laroche qui nous aide à réfléchir : la vie de foi est-elle encore possible aujourd’hui ? Un grand nombre de nos contemporains a cessé de croire et de pratiquer, les églises se vident ! Il en est de même dans nombre de pays de l’occident. Notre monde, notre société, vit une crise de la foi. On n’a plus le temps de se laisser illuminer par l’Autre. Face à cette situation, nous sommes appelés à la mission. De nos jours, Dieu n’apparaît presque plus, mais Il transparaît par notre manière de vivre ; Il se sert de chacun de nous pour se manifester. Prenons le temps de nous laisser illuminer par le Christ, de vivre en son intimité. Il nous appelle à la mission. Ne perdons pas de vue le monde entier ! Jésus Ressuscité habite au plus profond de notre être.
La crise ? Plus nous sommes libérés de nous-mêmes, plus nous pouvons agir sur l’intimité de ceux que nous rencontrons sans violer le secret de la personne : « Si tu vois la charité, tu vois la Trinité. » En plein cœur de la crise, nous rencontrons Dieu. « Se transformer en amour en face d’une présence qui n’est qu‘Amour» Thérèse de l’Enfant Jésus
En pleine crise de la foi, des appelés à la mission : nous ne pouvons pas être missionnaires si nous ne sommes pas unis au Christ ; il est plus important de parler avec Lui que de parler de Lui. Parlons avec Jésus comme la Samaritaine. « Donne-Moi tout ! », nous dit-Il : ta faiblesse, ta peur, tes peines…
Nous sommes des missionnaires pour tous. Ne perdons jamais de vue le monde entier.


Père Yvon Laroche (+)     


Agrandir l'image
    

Au soir de cette journée, nous allons vivre une nuit d’adoration. Marie Toublet, notre fondatrice, n’avait-elle pas dit : « J’ai compris que l’esprit de réparation consistait dans l’union de plus en plus intime avec Jésus Hostie. » C’est le Père Angelo Sommacal qui introduit ce beau temps de contemplation avec un riche enseignement sur le thème : « Eucharistie, réparation, adoration. » Puis, à tour de rôle, de 21h00 à 8h00, nous restons auprès de Notre Seigneur.

2ème jour : Marie TOUBLET, femme de communauté : le Frère Serge Grandais, auteur de la biographie de Marie Toublet, nous donne de nombreuses pistes de réflexion sur ce sujet. Notre fondatrice a une forte personnalité comme son père. Elle ressemble aussi à sa maman : goût du contact, foi inébranlable ! Elle sait ce qu’elle veut, garde son enthousiasme et son dynamisme dans les situations difficiles. Elle choisit des associations laïques où elle reçoit une solide formation à la hauteur de ceux qu’elle veut servir, les pauvres, les jeunes filles, la famille. Elle organise des cercles qui sont des pépinières d’apôtres. Son culte de l’amitié conduit au succès de l’apostolat. Marie est en avance sur son temps. Face aux incompréhensions, elle réagit en s’expliquant, puis se tait : mais un jour, sa pensée sera reconnue !


Frère Serge Grandais (+)     

Durant ces journées, nous ne sommes pas passives et nous réfléchissons ensemble ; nous n’avons pas peur de nous remettre en cause ; par exemple, nous voici réparties pour un travail en groupes : « Actuellement, dans notre Règle de Vie, dans notre vie de tous les jours, que retrouvons-nous de ce qui a été évoqué ce matin au sujet de la vie fraternelle ? »

3ème jour : Marie TOUBLET, apôtre en Eglise : 14 novembre : jour anniversaire de la mort de Marie Toublet. Ce matin, nous voici au théâtre ; les actrices sont les Sœurs de la Communauté de Val de Reuil : nous sommes à Alençon en 1907, dans la famille de Marie qui n’hésite pas à quitter les siens pour répondre à l’appel de Dieu. Nous sommes heureuses de voir le 1er acte de la pièce écrite sur notre fondatrice. Elle quitte tout pour rejoindre les plus défavorisés. Il en sera ainsi toute sa vie, allant toujours de l’avant avec enthousiasme, gardant cette ouverture missionnaire aux problèmes du monde et de l’Eglise. C’est ensuite la présentation originale des conclusions de notre Assemblée Générale sous forme d’émission à la télévision : nous voici à « Télé-Bédoire » ! (pour ceux qui ne le savent pas, la Bédoire est le cours d’eau qui longe la propriété de notre communauté). Plusieurs Sœurs sont interviewées sur les temps forts de ces journées : vie de foi, vie fraternelle, vie apostolique… jusqu’au mot de la fin et la conclusion par Sœur Marie Samuel.

En fin de matinée, c’est la Messe d’envoi en Mission. A l’issue de la Messe, chacune reçoit un beau cadeau : le « Cahier-Souvenirs de Mère Marie de la Croix » où notre fondatrice a relaté ses souvenirs des premières années de notre Congrégation de 1907 à 1929, avant que notre Institut sorte de terre. Notre pierre de fondation, Marie Toublet, a été ensuite enfouie sous le sol, comme d’autres fondateurs.
Mais c’est bien le charisme qu’elle nous a transmis dont nous sommes dépositaires et que nous sommes appelées à vivre et à faire grandir !


Agrandir l'image
    

© Sœurs de Marie-Réconciliatrice(2010) - Responsable publication : Sr Marie-Samuel - Réalisation jpJ - Dernière mise à jour : 25/07/2020 -
Powered by amen.fr